samedi 13 janvier 2018

L'ANACHORÈTE INCONSCIENT


  Il était une fois un malheureux amoureux qui aimait tellement son aimée, que de peur le gêner; de son voltiger autour d’elle; de son bourdonnement, et encore plus de lui faire une accidentelle piqûre, qu’il s’était fait écarter, par mégarde, un imperturbable anachorète urbain.
   Pourtant, son anachorétisme, inconscient celui-ci, ne le lui écartait pas de tout le monde; «elle» bourdonnait sans arrêt dans sa tête.
   D’où que n’importe qui, même peu observateur, puisse déduire, que le malheureux amoureux «anachorète inconscient» était possédé de deux peurs; en ajoutant donc à la déjà connue, insupportable à lui, une autre: cela d’être rejeté par sa bien-aimée, le cas échéant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire